Je vais vous raconter comment je me suis retrouvé à jouer de la batterie au Stade de France devant 50.000 personnes avec 1.036 autres musiciens.

Qu’est-ce que le Rockin’1000 ?

Extrait de l’article du site 20 Minutes :

L’idée de rassembler mille personnes pour jouer les mêmes chansons vient de Fabio Zaffagnini, un Italien fan de rock, et surtout des Foo Fighters. Pour faire venir le groupe dans la ville de Cesena, dans une région où ils n’avaient plus mis les pieds depuis 1998, Fabio décide de rassembler mille personnes pour donner un coup de projecteur à sa ville. Le pari est fou, mais pas impossible. « On a commencé à chercher tous ces musiciens pour faire l’hommage, on a travaillé pour trouver de l’argent pendant un an et on a fait notre première vidéo qui est devenue virale sur YouTube » nous explique Fabio Zaffagnini, à l’origine du projet. Face au succès de ce coup de projecteur (aujourd’hui près de 50 millions de vues), le groupe de rock accepte de se rendre à Cesena, moins de 4 mois après la publication de la fameuse vidéo.

 

 Ne comptant pas s’arrêter en si bon chemin, Fabio Zaffagnini décide de réitérer l’expérience de façon régulière. « On s’est rendu compte que c’était une expérience incroyable et tous ceux qui étaient là, dans ce parc, ont pensé la même chose ». La simple organisation d’une vidéo virale prend alors de plus en plus d’ampleur, et la bande d’amateurs de rock devient les Rockin’1000. Dès lors, le groupe prépare des concerts, tourne des vidéos, et sort même un album en janvier 2017, That’s Live – Live in Cesena 2016. La machine est lancée.

24 janvier 2019

Je suis au travail et je profites d’un moment de calme pour ouvrir Facebook (que je n’ouvrais pas beaucoup car j’étais plutôt actif sur Google+) et je vois en premier un post publié par la ville de Saint-Ouen qui disait : “Devenez membre du plus grand groupe de rock du monde !”

Je me dis : “Mais qu’est-ce que c’est que ce truc-là ?”. Je cliques sur le lien qui m’affiche une page m’expliquant qu’ils cherchent des musiciens amateurs (Guitare, Basse, Batterie, Chant) pour faire un concert de 2 heures au Stade de France et qu’il faudra passer une audition physique devant un jury dans ce même stade. Mes yeux s’écarquillent… Oui, j’ai bien lu “Jouer au Stade de France !!!”. On va dire que c’est un peu le rêve de tout artiste de se produire dans un endroit pareil devant autant de monde. De grands artistes ont joués au Stade de France : Metallica, AC/DC, Muse, Johnny Halliday et… peut-être moi.

Il y a aussi une vidéo d’un précédent concert en Italie sur la chanson de Nirvana : Smells like teen spirit.

Cette vidéo je l’avais partagé deux auparavant en me disant : “P****n, ce serait génial de participer à ça !”

Je réfléchis un peu, genre 10 secondes (après tout, je n’ai rien à perdre), et je cliques sur le formulaire que je m’empresse de remplir. Je reçois la confirmation par mail que je suis bien inscrit et il va falloir préparer une chanson sur laquelle je jouerais par dessus. 

J’envois un message à ma famille et mes amis en leur disant que je me suis inscrit pour participer au plus grand groupe de rock du monde et quasiment tout le monde se fout de ma gueule… Bref, personne n’y croit

Bon, ça c’est fait et il n’y a plus qu’à préparer une chanson pour éblouir le jury. Mais il y a un problème, voilà 10 ans que je n’ai pas joué de batterie, j’ai revendu mon acoustique (Arf), mon électronique est dans des cartons dans le garage, je n’ai pas de place chez moi et je vis au premier étage d’un vieil immeuble des années ’30 avec du parquet (ça va résonner dans tout l’immeuble). Une solution serait de louer un studio de répétition mais cela coûte cher et je n’ai pas le temps avec la vie de famille et les horaires changeant du boulot (un coup le matin, le soir et en horaire normal)…

1 Février 2019

Finalement je décide de sortir la batterie électronique des cartons et de l’installer, le temps de pratiquer, au milieu du salon sur des tapis anti-vibrations. L’avantage de la batterie électronique est qu’il est possible de pratiquer en appartement sans trop déranger les voisins.

Comme c’est petit chez moi ça prend évidement TOUTE la place du salon et il faut la démonter après chaque séance de répétition, ce qui n’est pas très pratique mais ça fera l’affaire pour le moment.

La batterie c’est comme le vélo ça ne s’oublie pas mais il bien avouer que je suis un peu rouiller et que je ne suis plus aussi rapide et endurant que lorsque j’étais jeune, il y a de cela 25 ans, dans mon groupe de metal, ETHIC. Pour l’audition je décide de jouer une de nos compos qui s’appelle “Fatal Death ’96” car ce sont des morceaux que je connais par cœur (forcément). Au cas où je ne pourrais pas jouer de compo, je décide aussi d’ajouter comme option “Smells like teen spirit” de Nirvana parce que c’est la chanson de la première vidéo que j’ai vu du Rockin’1000 qui est facile à jouer ainsi que “Enter Sandman” de Metallica parce que je l’ai tellement jouer depuis qu’elle est sortie que je la connais par cœur et qu’elle est hyper simple mais efficace à jouer. Et c’est parti pour des heures d’entrainement pour être opérationnel le jour J.

12 Février 2019

Le jour de l’audition est arrivé, je suis assez nerveux car c’est la première fois que je fais ça. Je prends mes baguettes et je saute dans le bus direction le Stade de France mon casque sur les oreilles pour écouter les musiques en boucle et être de sûr de les connaître dans les moindre détails.

11h00

J’arrive au pied du Stade, c’est immense. La seule fois où j’y suis allé c’était pour AC/DC en 2015. J’aperçois une pancarte “Casting Rockin’1000”, je passe la sécurité et je suis les flèches qui m’amène dans une grande salle en dessous du Stade où il y a déjà quelques personnes. Il y a un petit buffet en libre-service avec des viennoiseries et du café.

Les candidats arrive au fur et à mesure, en tout nous sommes une quarantaine de personnes. Un technicien vient nous voir pour nous dire qu’il y aura un peu de retard et nous expliquer le déroulement de l’audition, le nom d’un candidat s’affiche sur un écran de façon aléatoire et il devra se diriger vers l’auditorium pour passer l’audition devant Philippe Manoeuvre (le parrain de l’événement), Fabio Zaffagnini (le créateur du Rockin’1000) et le directeur du Stade de France.

Le temps passe, j’écoute toujours en boucle mes trois chansons en battant le rythmes sur mes genoux (comme tous les batteurs). Je commence à discuter avec certains candidats puis avec le groupe des batteurs (nous sommes 5 batteurs en tout) , ils me demandent ce que je vais jouer, je leur réponds une compo et ils me disent que ce n’est pas une bonne idée car ils n’auront pas de point de comparaison pour évaluer correctement. Ils n’ont pas tord, quand on regarde les casting des émissions comme “Nouvelle Star” les candidats se font souvent recaler à cause de ça. Heureusement j’ai ma deuxième option : Nirvana.

12h30

Voilà que Philippe Manoeuvre débarque dans la salle avec une équipe télé accompagné de Fabio Zaffagnini pour nous faire un petit speech sur l’histoire du Rockin’1000 et nous rassurer sur le déroulement de l’audition. Cela fait bizarre de le voir en vrai, il a l’air sympathique. Son discours terminé, ils nous souhaitent bonne chance et rentre à l’auditorium.

Quelques minutes plus tard un roulement de tambour se fait entendre et le nom du premier candidat apparaît à l’écran, ouf ce n’est pas moi. Les auditions peuvent commencer et la pression monte. Les candidats rentrent par la porte qui mène à l’auditorium, on ne peut pas les voir mais on les entend un peu puis ils sortent par une porte au fond de la salle où ils sont accueillis par l’équipe de BFMTV Paris pour une interview. Les auditions s’enchaînent très vite, à peu près moins de dix minutes par candidats.

13h00

Le nom du premier batteurs apparaît à l’écran, re-ouf ce n’est pas moi. Il rentre dans l’auditorium et se met à jouer à un niveau plus fort que les autres, ça résonne dans la salle et il joue… Nirvana ! Zut et flûte de crotte de bique, il joue ce que je devais jouer et très bien en plus. Si je joues Nirvana, le jury risque de me comparer à lui, et ça je ne le veux pas. Troisième option, Metallica que j’ai le moins travaillé.

13h20

Je suis avec les batteurs, roulement de tambour et mon nom apparaît à l’écran. Mon cœur se met à jouer du Slayer, il faut y aller. Je passe la porte de l’auditorium, il fait noir, je suis en haut au fond de la salle, la scène est éclairée en contre-bas et devant se trouve Phillipe Manoeuvre, Fabio et le directeur du Stade de France en train d’évaluer le candidat avant moi. Un technicien me fait signe de venir vers la console en bas de l’escalier, je m’approche, il me demande ce que je vais jouer et je lui répond : “Metallica – Enter Sandman”.

La voix de Philippe Manoeuvre se fait entendre au micro:

  • “C’est qui le prochain candidat ?”
  • “C’est Thierry.” répond le technicien
  • “Et qu’est-ce qu’il va nous jouer Thierry ?”
  • “Metallica – Enter Sandman” répondis-je en enlevant mon blouson.
  • “Ha super ! Du Lars Ulrich ! Ca va péter !”

Je monte sur la scène avec mes baguettes, il y a deux batteries, une type jazz et une type rock. Je m’installe sur la rock et j’ajuste vite fait la caisse claire, je suis mort de trac. Il ne faut pas que je joue le timide et que je leur montre que je peux assurer sur scène. C’est parti, l’ingé-son envoit la musique qui sort par un petit retour à coté de moi, le son est fort et je commence à jouer par dessus avec une grosse frappe et en exagérant les gestes pour que l’on me remarque mieux. Je suis moins stressé et je sens que je suis bien en place, j’enchaîne l’intro, le couplet, le refrain… Je regarde régulièrement le jury qui à l’air plutôt content…  A nouveau le couplet, le refrain et arrive le moment du solo de guitare, je démarre un temps trop tôt ce qui me décale sur la chanson et me déconcentre. Moment de panique, je ne sais plus où j’en suis, l’ingé-son pousse le son, le petit retour se met à saturer et je n’entend plus qu’une bouillie sonore entre la batterie et la chanson. Pour moi c’est bon, j’ai raté l’audition et je décide d’arrêter net et levant la main. La musique s’arrête et Philippe Manoeuvre me regarde étonné en disant : Ha ok ! Stop !

Je suis très déçue de ma prestation, je descends de la scène, je remercie le jury et je vais chercher mon sac et mon blouson que j’ai laissé sur un siège devant la scène. En me rhabillant j’entend le jury se dire : “Et mais c’était quand-même pas mal !”. Qu’ouïes-je ? Qu’entends-je ? Ils ont trouvé ça bien ? Mais dans ma tête c’était mort. Avant de sortir une fille vient me voir pour me faire signer un papier pour le droit à l’image et elle me dit : “C’était super bien ce que vous avez joué !”. Ha bon ?

Je sors de la salle et les autres batteurs viennent me voir en me disant : “Hey mec, t’assuré grave ! On t’a tous entendu, tu as envoyé du lourd !”. Je suis complètement abasourdi par ce que j’entends. Puis un gars vient me voir, c’est le journaliste de BFMTV Paris qui veut m’interviewer. Je ne suis pas très à l’aise devant la caméra parce que la pression de l’audition redescend doucement mais ça se passe bien car j’avais prévu plus ou moins ce que je dirais au cas où.

13h45

Philippe Manoeuvre profites de la pause pour venir nous voir, il est apparemment agacé par certains candidats qui ont joué des morceaux trop mous. “Vous passez un casting Rock, venez avec une chanson rock qui envois et pas avec de la variété ou des trucs qui n’ont rien à voir. Et faites des choses simples, quand c’est compliqué ou trop technique, vous vous plantez à coup sûr”. C’est pas faux.

14h40

Les derniers candidats passent. Une journaliste de LCI vient me voir en disant : “Vous, c’était génial. Vous allez être pris, c’est sûr !”. Décidément tout le monde y croit sauf moi. Je suis avec le groupe des batteurs et une journaliste du Parisien fait une interview à deux des batteurs qui font parti du pôle musicale d’Epinay-sur-Seine, pour la photo je décide de m’incruster.

15h00

Je pars du Stade déçu et content de l’avoir fait. J’aurais la réponse définitive dans une semaine.

18h00

Un ami m’appelle pour me demander comment s’était passé le casting. Je lui raconte ma journée et je rajoute que j’ai été interviewer par BFMTV, il me dit : “Attends, je mets la TV pour voir”. Je ne pense pas qu’il puisse voir quelque chose de suite car normalement il faut du temps pour monter un reportage et là il me dit : “Ha oui, ils en parlent et je viens de te voir sur la batterie !”. Quoi, on me voit ? Je me jette sur la télécommande de la télé pour mettre BFMTV Paris et, effectivement, ils annoncent une émission spéciale Rockin’1000 ce soir à 22h en direct avec Philippe Manoeuvre. Dans les images on me voit, durant 3 secondes, en pleine audition devant le jury, c’est complètement dingue. J’envois des messages à tout le monde pour les informer de l’émission.

22h00

l’émission “Bonsoir Paris” commence. Les journalistes accueillent Philippe Manoeuvre qui leur explique le concept du Rockin’1000 et comment se passe le recrutement puis un des journaliste explique qu’ils étaient présent aujourd’hui aux auditions et propose que l’on écoute un des participants. Et là… C’est moi que l’on montre en train de jouer Metallica devant le jury, la séquence dure 20 secondes. Je suis complètement ébahi sur le fait qu’ils m’aient retenu pour montrer les auditions. Le journaliste demande à Manoeuvre si ce candidat (moi) devait être prit et il répond : “Bah, évidement qu’on le prend ! C’est un batteur carré qui enclume du Metallica. Nous on est preneur !”. Je suis sans voix… Qu’est-ce qu’il a dit ? J’ai bien entendu que j’étais pris ! J’ai eu ma réponse en direct à la télé ! Les SMS font sonner mon téléphone en continu ; “A priori tu es pris”, “Bravo”, “On n’en doutait pas”, “Il t’a fait des éloges”, Il a l’air de t’apprecier”. Quelque minutes après on voit des candidats interviewés dont moi, je ne suis pas habitué à me voir et surtout à m’entendre parlé, on voit que j’ai un peu de mal à parler car j’étais encore sur le coup de l’émotion de la prestation que je venais de donner. Bon ne nous emballons pas, il faut quand-même attendre la confirmation officielle. J’en ai pas dormi de la nuit…

J’apparais dans la vidéo ci-dessous à 06:28 pour l’audition et à 09:15 pour l’interview

18 février 2019

Il est 23h00 je suis dans mon lit et je regarde vaguement la télé. Je prend mon téléphone pour regarder un peu les réseaux sociaux quelques minutes après je reçois un mail intitulé : Rockin’1000 : votre candidature. Mon coeur commence à battre fort, c’est la fameuse réponse officielle. J’ouvre le mail et je lis ceci : Merci d’être venu au casting de Rockin’1000 pour les habitants de Plaine Commune. Nous sommes heureux de vous annoncer que vous rejoignez les musiciens et chanteurs qui se produiront au Stade de France le 29 juin 2019 !

Je pousse un cri : “YEEESSSS !” Ma femme fait un bond dans le lit. Je me lève fou de joie, je tremble, je suis content, je suis soulagé. Je me mets a faire les cent pas dans la pièce, limite je fais comme Kevin dans “Maman, j’ai raté l’avion”.

Une fois ce moment de folie passé, je m’empresse de télécharger l’application et découvrir les morceaux que je vais jouer. Pour l’instant il n’y a que 4 morceaux : Smells like teen spirit de Niravana, Seven nation army des White Stripes, Learn to fly des Foo fighters et Suck my kiss des Red Hot Chili Pepper. La suite viendra au fur et a mesure pour un total de 19 chansons.

L’application est plutôt bien faite avec des tutoriels vidéo, les partitions et le click track audio (une version synthétisée de la musique que l’on aura dans les oreilles le jour du concert). 

Et c’est parti pour 4 mois de travail intensif.

 

A suivre…

%d blogueurs aiment cette page :